Diagnostics immobiliers: nouvelles obligations pour les vendeurs


La législation en matière de diagnostics immobiliers évolue constamment, et il est important pour les propriétaires souhaitant vendre leur bien de se tenir informés des dernières obligations en vigueur. Dans cet article, nous vous présentons les nouvelles obligations auxquelles les vendeurs doivent se conformer pour être en règle avec la loi.

Le diagnostic de performance énergétique (DPE)

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est un document obligatoire depuis 2006 lors de la vente d’un bien immobilier. Il permet d’informer l’acquéreur sur la consommation d’énergie du logement et son impact sur l’environnement. La nouvelle réglementation prévoit que dès le 1er juillet 2021, le DPE devient opposable, c’est-à-dire que l’acheteur peut désormais se retourner contre le vendeur en cas d’erreur ou d’omission dans le diagnostic. En outre, le nouveau DPE doit inclure les consommations d’énergie liées au chauffage, à la production d’eau chaude sanitaire et aux équipements électriques.

Le diagnostic amiante

Auparavant réservé aux bâtiments construits avant 1997, le diagnostic amiante est désormais étendu à tous les biens immobiliers, quel que soit leur âge. Cette mesure vise à protéger les occupants contre les risques liés à l’exposition à l’amiante, qui est un matériau dangereux pour la santé. Le diagnostic amiante doit être réalisé par un professionnel certifié et doit être annexé à la promesse de vente ou à l’acte authentique de vente.

Le diagnostic termites

Le diagnostic termites, auparavant obligatoire uniquement dans certaines zones géographiques, est désormais étendu à l’ensemble du territoire français. Ce diagnostic permet d’évaluer la présence éventuelle de termites dans les boiseries d’un bien immobilier et d’informer l’acquéreur sur les risques de dégradation du bâtiment. En cas de présence avérée de termites, le vendeur doit prendre en charge les travaux nécessaires pour éliminer ces parasites.

Le diagnostic gaz

Depuis le 1er janvier 2022, le diagnostic gaz est obligatoire pour tous les logements équipés d’une installation de gaz datant de plus de 15 ans. Ce diagnostic vise à s’assurer du bon fonctionnement des installations et à prévenir les risques d’accidents domestiques liés au gaz. Il doit être réalisé par un professionnel certifié et être présenté lors de la signature de la promesse de vente ou de l’acte authentique.

Le diagnostic plomb

Le diagnostic plomb, également appelé Constat des Risques d’Exposition au Plomb (CREP), concerne uniquement les logements construits avant 1949 et vise à protéger les occupants contre les risques d’intoxication par le plomb. Ce diagnostic doit être réalisé par un professionnel certifié et être joint à la promesse de vente ou à l’acte authentique de vente.

Le diagnostic électricité

Le diagnostic électricité, qui concerne les installations électriques de plus de 15 ans, est désormais obligatoire pour tous les logements, qu’ils soient neufs ou anciens. Il permet d’évaluer les risques liés au système électrique du bien immobilier et d’informer l’acquéreur sur l’état général des installations. Ce diagnostic doit être effectué par un professionnel certifié et être annexé à la promesse de vente ou à l’acte authentique de vente.

Les autres diagnostics immobiliers

En plus des diagnostics précédemment cités, le vendeur doit également fournir un état des risques et pollutions (ERP), qui informe sur les risques naturels, miniers, technologiques et sismiques auxquels est exposé le bien immobilier. Par ailleurs, si le logement est situé dans une copropriété, le vendeur doit également fournir un état daté, qui renseigne sur la situation financière et administrative de la copropriété.

Dans un contexte législatif en constante évolution, il est essentiel pour les propriétaires souhaitant vendre leur bien immobilier de se tenir informés des obligations en matière de diagnostics immobiliers. En effet, la réalisation des diagnostics obligatoires et leur présentation lors de la signature de la promesse de vente ou de l’acte authentique sont des conditions sine qua non pour que la transaction puisse se dérouler en toute légalité.


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *